Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le JOURNAL d'Alceste Paumier - Page 2

  • Ce peut être comme ça que l'on meurt ...

        Ce doit être comme ça que l'on meurt. Du moins ce peut être comme ça.
       Dès lors que la mort ne se produit pas dans un fracas accidentel ou au cours d'une douloureuse et longue agonie. Alors la mort c'est comme une marée qui monte tranquillement mais inexorablement. Chaque jour notre peau se desquame.  Plus de désir, ni de sortir, ni d'aller au cinéma, ni de s'embarquer pour une croisière que représenteraient les trois cents pages d'un roman, ni de prendre son vélo pour aller faire un tour, ou ses chaussures pour aller prendre l'air. On reste chez soi, on ne décroche plus. On va se coucher, on se relèvera encore, les jours continueront de faire la queue les uns derrière les autres, le lundi pousse le mardi qui pousse le mercredi qui .. On bute sur le dimanche et ça recommence, on attend on attend rien... Si Elle ...
    .
    Samedi 7 juillet 2015 16.02
    -

  • La France qui se crache dessus.

    Vendredi 6 mars 2015. 16.13

     

       Le ciel se couvre changement de temps ?

     

         Sarkozy, un ancien président de la république française affirme que Taubira la garde des sceaux insulte la représentation nationale pour avoir qualifié le propos d'un député de l'opposition de " déchet de la pensée humaine " qui avait déclaré que Taubira était " le tract ambulant du Front national " et Bourdin la grande gueule de Rmc station de radio est stigmatisé par le conseil su périeur de l'audiovisuel pour avoir demandé à l'ancien président du Conseil constitutionnel Dumas si le ministre de l'intérieur était selon lui " sous l'influence juive de sa femme " la violoniste, mais pour le père Hollande " la reprise est là " même s'il faut en attendre la confirmation, Juppé ne tient pas, lui, à " se faire ravaler la façade ", et Fillon regrette de n'avoir rompu avec l'Ump. 

        C'est ça la France, des phrases, des formules, un pays qui se crache dessus ...  

        On ne parle plus du tout de l'esprit du onze janvier, et le journal Charlie-Hebdo reste désormais empilé en nombre dans les cases des bureaux de tabacs.

    .

     

       

     

  • Les femmes du président normal

    Jeudi 5 mars 2015 15.42

     

       Grand soleil. L'on imagine une efflorescence de jonquilles. Paumier a bien couru ce matin avec sa bande de mecs septuagénaires.

     

       Leur jogging s'apparente à un salon mobile au cours duquel ils évoquent Dieu, la poésie, et les nouvelles des uns et des autres. Bonheurs simples, authentiques et vrais, la vie ...
        De l'un de ces bonheurs et quant au fond, que connaît le couple paranormal que constitue celui de Hollande et de Royal qu'il reçoit désormais régulièrement à L'Elysée avec enfants, chiens et chats sans qu'encore à priori Julie soit invitée.
       Jean-Vincent Placé pose avec une poule dans le cadre de la campagne pour la journée internationale de la femme tendant à défendre celle-ci,le président Hollande lui est d'emblée tout contre les femmes, il les emmène, ses femmes, de Royal à Cotillard autour du monde pour défendre la cause du climat de la planète.  

     

    Pour le président normal chaque jour est la journée des femmes.

    .
  • La Fessée.

    Mercredi 4 mars 2015 19.10

    .

        Journée ensoleillée mais banale. 

         Comme ils se promenaient avec les mômes au Parc, Paumier a surnommée  sa sainte femme " Mimi mathy ".
     
    Brigitte la malheureuse élue de son coeur depuis des décennies est courte sur patte et n'a pas l'élégance de comprendre qu'un manteau aussi long que ceux des cow-boys d'"Il était une fois dans l'ouest ", lui conférait une petite taille et le profil à s'y méprendre presque de mimi Mathy.

         Mais bon ça fait quarante ans que ça dure. Ils sont donc allés promener les mômes dans le parc d'à côté.  

    Des fauves que l'on lâche, qui courent, hurlent, tombent, se relèvent. La Paumier comme dirait un Balzac ou un Zola, a payé un tour de manège au garçon de cinq ans. Le petit a attrapé la queue du singe mais le coup était téléphoné le forain municipal qui dirige le manège l'en avait averti.  
       Quand la queue te chatouillera attrape-là. La Paumier, elle, n'apprécie même pas la nuit quand la queue de celui qui fait tourner le manège de la maison la chatouille au creux des fesses. 
        Madame ne goûte pas à ce qui lui paraît relever de l'ordre du vulgaire, les choses de la chair, pouah !. Que sa défunte mère ne lui a jamais inculquées. 
      Certes les Paumier ont eu des enfants mais l'âge venant tout en désinhibant Paumier, l'a rendu réfractaire aux devoirs conjugaux  .... 
       Par ailleurs les Paumier n'ont jamais connu les pratiques sexuelles extravagantes, madame n'a jamais admis la fessée ni pour ses enfants, ni pour elle. Sur ce sujet Paumier ne croit pas que le président normal ait fessé Ségolène ou Julie mais peut-être Valérie, ça lui est un avis tout personnel et ça ne le regarde pas.
     
    Quant à Vallaud-Belkacem n'en parlons pas, c'est la rosière du gouvernement Hollande.

        Mais tous les moeurs sont permises nous sommes dans un état laïc et toutes les religions sont admises.

     

         
     

     

     

  • Fatma

    Mardi 3 mars 2015 13.09
       Paumier déprime. Je déprime. Mars le temps des giboulées, Paumier le coeur en giboulées, des hauts et des bas.
       Même pas bas de femme.
        Paul D *** son ancien voisin d'en face, le voisin aux trois maîtresses vient de lui redonner des signes de vie, sans doute parce qu'il a reçu des nouvelles de l'une d'elles qui lui a écrit qu'elle revenait d'un séjour de trois jours à Venise qui lui avait tendu les bras.
       Paul D *** en une semaine a noué et rompu un lien avec Fatma qui était prête à descendre du nord de la France, et à venir passer une nuit avec lui moyennant soi-disant le paiement de la chambre d'hôtel, un café, un café ou un bijou.
       Ah Fatma ! je vous raconterai mon cher Paumier m'a t-il dit, elle est algérienne, elle a un corps de moukhère poilue qu'elle assume et revendique. Elle même, Fatma, conte, c'est une fille des Mille et une nuits que les hommes disent " ça pique " mais reconnaissent qu'ils aiment ça.
       Bref il ne fera pas l'amour à Fatma la pussy de partout, qu'il avait dégotée sur un site libertin qu'il m'a cité " Hotviber ". Faudra que j'aille jeter un coup d'oeil.
       Paul D *** malgré son petit air par en dessous, ne semble ni mal se débrouiller, ni trop se priver, certes il en fait moins qu'il n'en dit et vit de fantasmes, mais il vit au moins ..Il me dit que pour lui le libertinage est la fille aînée de la Liberté. 

       Voire !

       Moi Paumier, je suis avec mes poètes, mes cahiers et mon stylo.
       A chacun son stylo et son encre ... .
    .
  • Françoise Hardy

     
       À l’occasion de la sortie de son dernier livre " Avis non autorisés " (Ed Equateurs, disponible jeudi), Françoise Hardy s’ est confiée au JDD.
       Malade depuis 2004 (on lui a diagnostiqué un lymphome), l’interprète de Message personnel a avoué « vivre sur un fil ».
       « Il vient un âge où l'on ne peut espérer que des choses à redouter, comme la maladie et la mort. Le cercle des amis se rétrécit, les autres vous perçoivent comme un poids, les rigidités s'installent. Mais ce qui me fait le plus peur, c'est la perte d'indépendance », a confié la chanteuse.
       Son physique, à 17 ou 71 ans, Françoise Hardy ne l’a jamais aimé : « J’ai 71 ans et la séduction n'est plus de mise. Le corps me dégoûte. De toute façon, je me suis trouvée laide dès mon plus jeune âge. Je me suis toujours vue avec un avenir de nonne. Il paraît qu'il faut entretenir une énergie positive. Ma pensée est négative et défaitiste. »
       Objectivement « défaitiste », donc, Françoise Hardy a également abordé sa vie de famille. Bien qu’elle soit fière de Jacques Dutronc ( qu’elle surnomme « mon veuf imminent ») et de ses projets, elle n’a pu s’empêcher de l’envoyer, lui aussi, six pieds sous terre : « Jacques est une force de la nature qui renaît, à chaque fois, de ses cendres. Je n'envisage pas de mourir après lui pour de multiples raisons. Je ne supporte pas que mon fils, Thomas, ait de la peine. Je ne cesse de m'alléger sur le plan matériel alors que Jacques accumule un nombre incroyable de choses sans intérêt.
       Persuadée que la façon dont on meurt résume celle dont on a vécu, François Hardy a conclu en disant : « Je devrais alors  mourir dans mon sommeil ». Grosse patate, dites donc Françoise…
    .

  • Amour et Fellation

    .
    L'amour chez l'homme n'est rien d'autre que la reconnaissance pour le plaisir donné.

     

        Et jamais personne ne m'avait donné autant de plaisir que Myriam ancienne ravissante petite gothique, devenue une jeune fille avec ses cheveux noirs coupés au carré, sa peau blanche, ses yeux sombres.

     

      Elle pouvait contracter sa chatte à volonté ( tantôt doucement, par lentes pressions irrésistibles, tantôt par petites secousses vives et mutines );

     

      Elle tortillait du cul avec une grâce infinie avant de me l'offrir.

     

      Quant à ses fellations, je n'avais rien connu de semblable, elle abordait chaque fellation comme si c'était la première, et que ce devait être la dernière de sa vie.

     

     Chacune de ses fellations aurait suffi à justifier la vie d'un homme.
    .
     
    Michel Houellebecq - Soumission - Page 39/300
    .
  • Comme c'est étrange

    .

        Comme c'est étrange de comprendre que désormais inéluctablement est venu le temps des comptes et du décompte des jours qui conduisent à notre échéance, comme c'est étrange de savoir que les autres, les jeunes, les enfants comptent avec votre disparition même à échéance moyenne, comme c'est étrange de vivre avec ceux qui potentiellement sont susceptibles d'assister à vos obsèques ...

         Quand on a trente ans, quarante ans, même cinquante, même soixante on ne pense pas à toutes ces choses là ...

    .

    Samedi 28 février 2015 6.56

    .

  • Français de souche

    Mardi 24 février 2015 18.27
        Je suis un français de souche.
     
           D'aussi loin que je recherche mes ancêtres sont nés en France, ont travaillé en France, vécu l'histoire de France, de son terroir, appris ses contes et légendes, connaissent Villon, Rabelais, Molière, Victor Hugo, et n'ont usurpé la place de personne, n'ont stigmatisé aucune religion, n'ont revendiqué aucun droit indû, ont appris, pratiqué la langue française avec ses zéros fautes en dictée...

    Je suis celui qui dit merci à Vercingétorix, à Louis XI, à Louis XII, à Louis XIV, à Napoléon, à De Gaulle, à L'Académie Française ...

         Je suis français de souche ....

     

    .

     
     
  • Christine Lagarde

    Mardi 17 février 2015 10.45

     

         Autant pour moi et petit mea culpa.

         Hier j'ai quelque peu sabré notre Christine Lagarde internationale qui posait dans Vanity Fair. Vanity Fair qui l'a classée première des français les plus influents dans le monde. Soit, et elle le mérite, j'ai été bête et méchant alors que je l'admire et l'estime.

         Sans transition et sans lien aucun avec l'alinéa précédent, en France, on ne peut plus même évoquer le mot juif sans être connoté antisémite mais qu'est-ce qu'un juif pour que tous les jours les infos nous ressassent leur soi-disant chemin de croix ?

         Promis je l'ai déjà écrit et comme je ne veux pas mourir idiot je vais lire tout ce qui concerne les juifs, et essayer de comprendre pourquoi toujours les juifs, toujours le juifs étant redit que l'holocauste était une abomination ... 

    .